De grands petits rêves…

Mélina Deschênes

Facilitatrice en écologie humaine

www.noeud.net

 

Rêver grand, n’est-ce pas une idée alléchante?  Il faut dire que, de nos jours, avec l’expansion des réseaux sociaux, nous nous en mettons plein la vue!  Si bien que nous trouvons parfois notre vie un peu plate et modeste, n’est-ce pas?

Il est pourtant nécessaire de rêver, je vous l’accorde. Être sans rêve, c’est un peu comme être sans espoir. À long terme, c’est trop difficile de vivre ainsi, car les rêves et les aspirations nous permettent de nous projeter dans l’avenir et de nous engager dans des actions que nous ne ferions pas autrement. Cela nous entraîne vers le meilleur de nous-mêmes.  C’est transcendant!

Toutefois, pour moi, rêver grand, ce n’est pas qu’accomplir de grandes choses comme devenir une entrepreneure à succès ou avoir une maison prestigieuse. Non! Pour moi, rêver grand peut également se trouver dans de petites choses. Vous savez, quelque chose de difficile à faire pour soi-même, mais qui semble si simple pour certains ou si compliqués pour d’autre! Comme apprendre à dire non…

Dans mon adolescence, j’ai souvent rêvé de dire non, comme certaines autres jeunes filles pouvaient le faire, et ce, à de nombreuses reprises.  Je n’ai jamais été capable d’affirmer mes refus par peur de déplaire, de brusquer l’autre, d’être mal reçue, d’être mal perçue, de ne pas être aimée ou d’être rejetée! Puis j’ai grandi avec cette incapacité momentanée à dire non.

Toutefois, j’avais un objectif!  Et quand nous agissons pour l’atteindre, tout est réalisable!  Mais, je peux vous dire que, pour moi, cela n’a pas été un chemin de tout repos!  En effet, j’en ai beaucoup souffert et je me suis jugée de mille et une façons. Mon discours intérieur n’était pas très reluisant.  Je me disais : « Je suis une fille facile! Je n’ai pas de colonne! Je n’ai donc bien pas de valeurs! »

Adulte, ce rêve, qui me paraissait insurmontable, a grandi comme une grosse boule de poils dans la gorge d’un chat.  Et, un jour, j’ai fini par la recracher malgré moi; j’ai fait une dépression majeure. Depuis, finie la capacité de dire oui avec ma bouche alors que tout mon corps crie non! Finie la capacité de sourire pour faire croire aux autres que tout est correct et qu’ils n’ont pas à se remettre en question! Finie la gentillesse!  Finie l’oppression de m’écraser devant les autres et de me laisser marcher dessus pour les épargner!

Cette épreuve m’a donné le goût de me choisir, de croire en moi et en mon intuition. Au début, ça sortait un peu tout croche et j’étais un peu maladroite, mais j’ai appris à le faire.  Ce fut un véritable parcours du combattant! Après quelques mois, je me suis moi-même octroyé le titre de samouraï de la vie!

En effet, j’ai découvert cette petite voix intérieure qui semblait être une excellente amie pour moi, qui semblait toujours vouloir mon bien. Je pressentais que je pouvais lui faire confiance, car plus je l’écoutais, mieux ça se passait pour moi.  Je faisais de meilleurs choix, plus sains et plus doux pour moi. Je faisais davantage de choix qui concordaient avec mes valeurs nouvellement apprises et mes habiletés nouvellement acquises.  Cette intuition, comme un membre de la famille qu’on retrouve après une guerre sanglante, je l’ai serrée et plus jamais je n’ai voulu la quitter. Impossible de m’en défaire!  Même au détriment de certaines de mes relations… même familiales.

Par exemple, face à des personnes qui pouvaient mentir, j’étais devenue une véritable Agatha Christie de la réflexion personnelle! Il était maintenant presque impossible de me déjouer! Cela semble merveilleux comme capacité, n’est-ce pas?  Toutefois, cela n’est pas sans souci.  Laissez-moi vous rappeler qu’à une certaine époque, on brûlait les femmes qui avaient ce don!  De nos jours, on ne les brûle peut-être plus, mais on les fuit.  Sans blague!

Cependant, cela m’importait peu!  Cette vertu retrouvée de pouvoir m’affirmer était tout simplement plus forte que moi. Dorénavant, il m’était devenu impossible de faire comme si je n’entendais pas cette petite voix intérieure. Or, dans certaines occasions, avec certaines relations, mon cœur, trop longtemps oppressé, s’est mis à nommer toutes les choses qui n’allaient pas bien, toutes les choses qui faisaient que je ne me sentais pas bien.

Vous pouvez alors vous imaginer à quel point mon nouveau comportement n’a pas toujours plu aux autres! En effet, auparavant, jamais je ne me serais hasardée à nommer des sentiments qui auraient pu créer un malaise dans mes relations. Les gens aimaient bien être en ma compagnie puisque jamais je n’aurais osé les froisser. Ma nouvelle attitude me perturbait tout autant qu’elle pouvait déstabiliser les gens proches de moi. J’ai dû apprendre à accepter de ne plus plaire à tout le monde, voire de les choquer, et même à faire le deuil de certaines personnes qui m’étaient chères. J’ai aussi appris à apprivoiser cette nouvelle moi, à écouter la petite voix sans l’étouffer et à me laisser guider par elle pour mon mieux-être.

Aujourd’hui, je peux affirmer que j’ai réalisé un de mes plus grands rêves : celui de savoir dire non!  Mais à l’instar des belles photos que l’on peut voir sur Instagram, je ne vais pas vous laisser croire que tout est toujours parfait! Cette fragilité que j’ai à l’intérieur, ce besoin d’être aimée accentué par ma peur de l’abandon m’accompagneront probablement toujours. Cette envie de dire oui pour faire plaisir à l’autre et faciliter la conduite de mes relations, ce comportement qui s’est construit dès ma plus tendre enfance, tout cela est un réflexe sournois dont je dois constamment me méfier.

Maintenant, je connais le chemin de ma voix intérieure, je sais repérer les éventuels dérapages et j’ai des outils pour me guider vers mon rêve… devenu réalité.

Mélina a créé une formation en ligne intitulée Estime de soi parentale.  Pour en savoir davantage :

 

 

2 Comments

  1. Merci pour ton partage Mélina, ton cheminement est admirable et je my reconnais là-dedans… Dire non, au risque de déplaire, mais tellement libérateur d’être enfin soi-même, de se respecter et de tout simplement vivre la vie que l’on souhaite! <3 bravo!
    Julie xx

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*