Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue

Cette citation de Victor Hugo, toujours actuelle, a sans doute marqué la conscience sociale.  Et la mienne…

En effet, pour ceux et celles qui ne le savaient pas encore, en juillet dernier, j’ai fermé mon entreprise, Les Inspiratrices, pour me consacrer à ma carrière d’écrivaine.  Même si tout allait bien, depuis plusieurs mois, j’y pensais sans cesse sans, toutefois, être capable de passer à l’action.

Je ne vous apprends rien en vous disant que la transition ne s’est pas effectuée sans heurts…  Juste prendre la décision a été extrêmement difficile.  Après quatre années d’exploitation, comme un pitbull enragé, je n’ai jamais lâché le morceau.  Puis, une nuit, j’ai fait un rêve.  J’avais envie de paix et de liberté.  Le lendemain matin, j’ai pris ma décision dans la seconde.  Comme ça, comme on décide d’acheter un mascara.  L’heure était venue…

D’abord, il a fallu annoncer la nouvelle aux collègues, aux clients et aux partenaires.  Bien que la plupart étaient heureux pour moi, certains ont durement manifesté leur désaccord et leur déception.  Effectivement, je venais de décevoir tous ceux et celles qui avaient cru en moi et en mon projet.

Ensuite, il a fallu orchestrer toute la logistique de la fermeture des dossiers et de certains comptes, du déménagement des meubles du studio et de la comptabilité.  Chaque étape fut un deuil.  J’ai pleuré.  Beaucoup pleuré…

Pendant plusieurs semaines, je me suis demandé si j’avais fait une erreur monumentale, si j’avais ruiné ma vie ou si j’avais fait volontairement du sabotage.  Peut-être que j’étais tout simplement épuisée et qu’un simple congé de quelques jours aurait suffit pour me remettre sur les rails.  J’ai douté.  Beaucoup douté…

Puis, un jour, la certitude s’est installée dans mon cœur.  Ce jour-là, j’ai compris que j’avais fait le bon choix pour moi.  Depuis, je suis en paix et, chaque jour, je remercie la Vie pour tous ses miracles qui me rendent infiniment heureuse.  Je ne me lève plus le matin en panique et à me demander si je vais pouvoir passer au travers de ma to do list.  Maintenant, je prends le temps de me réveiller doucement, de m’étirer et de saluer la nature.  Je prends le temps de sentir le soleil sur mon visage, de regarder la pluie tomber et de jouer à la cachette avec Copine.

Des regrets?  Jamais!  Grâce à Les Inspiratrices, je suis allée au bout de mes rêves, j’ai rencontré des personnes merveilleuses, je me suis dépassée et, plus que jamais, je me suis permis de faire l’expérimentation de moi-même.  Je n’ai jamais été aussi vivante!  Toutefois, il est maintenant le temps de passer à une autre étape de ma vie qui sera, j’en suis certaine, foulée de magnifiques aventures!  Un autre univers s’ouvre à moi!

À 50 ans, pour une vie remplie de sens, je me suis offert le plus beau des cadeaux : le temps.  Et, je vous le jure, cela n’a pas de prix…

Avec toute ma gratitude!

Chantal

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.