La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Articles

Amélie L'Heureux

 

Rêver grand, une compétence qui se développe

Encore aujourd’hui, dans notre mémoire collective, résonne la célèbre phrase provenant de notre héritage judéo-chrétien : « Nous sommes nés pour un petit pain ». Honte à celui ou celle qui rêve grand!  La croyance que voir grand signifie « se prendre pour un autre » ou encore « péter plus haut que le trou » est tenace. Toutes ces belles illusions soufflent un sous-entendu qu’il vaut mieux rester dans les normes, en toute humilité.

Mais à quel âge avons-nous cessé de rêver? Je réfléchis à ma propre histoire pendant que je vous écris et je réalise qu’il s’agit d’un processus qui s’est installé graduellement.   En effet, je n’ai pas d’histoire d’horreur à mon actif.  Mes parents m’ont tout donné jusqu’à s’oublier pour moi. Enfant unique, élevée dans un monde d’adultes, j’ai rapidement compris que, pour recevoir de la reconnaissance et de l’amour, je devais être tranquille et ne pas empêcher les adultes d’être des adultes. J’ai donc été élevée en petite adulte où l’insouciance et le rêve n’ont pas fait partie longtemps de ma vie.

 

Pour lire la suite

 Pour obtenir plus d'information sur la formation en ligne d'Amélie